Le 13e régiment de dragons parachutistes (ou 13e RDP) est un régiment français constitué sous l'ancien Régime par le marquis de Barbezières au Languedoc en 1676, et devenu depuis une unité parachutiste. Spécialisé dans le renseignement, il fait partie, depuis 2002, de la Brigade des forces spéciales terre (BFST) et dépend, pour emploi, du Chef d'état-major des armées et, par délégation, de la Direction du renseignement militaire (DRM) ou du Commandement des opérations spéciales (COS). Le 13e dragons est un des plus anciens régiments de cavalerie français

Devises du Régiment : « Au-delà du possible » Devise du 3 ème Escadron " Saepe Aquila,Semper Leo" (Parfois Aigle, Toujours Lion") Devise du 5e escadron : « Quod vis esse velis » (Ce que tu veux être, il faut le vouloir)

  • 1er : Escadron d'instruction, surnommé l'"Académie du renseignement". Son but : Former l'ensemble du personnel, militaires du rang ou sous-officiers, aux missions de recherche aéroportée.
  • 2e : Spécialiste milieu nautique (plongeurs Intervention Offensive, nageurs-palmeurs, Kayakistes).
  • 3e : saepe aquila semper leo, spécialiste montagne en milieu grand froid et en zone équatoriale (du Brésil à l'Oural, la montagne et la forêt sont leurs terrains de prédilection).
  • 4e : Spécialiste désert, mobilité et immersion en zone désertique.
  • 5e : Spécialiste 3e dimension, sauts de grande hauteur (HAHO/HALO, jusqu'à 10 000 mètres avec assistance respiratoire)
  • 6e : Spécialiste Transmission et traitement de l'information
  • 7e : USR (Unité Spécialisée de Réserve)
  • ECL : Escadron de Commandement et de Logistique.

En 2003, il dispose de 51 équipes de recherche aéroportée

Le 13e régiment de dragons parachutistes est une unité spécialisée dans le renseignement humain en profondeur, au profit des divers états-majors (CEMA, CEMAT, COS).

Ses missions consistent à acquérir le renseignement, en tout temps et en tout lieu, au moyen de petites unités autonomes et discrètes, capables de se positionner au plus près du renseignement à acquérir, et à le transmettre. Pour ce genre de mission, les unités du 13e RDP pratiquent ce qu'elles appellent des « caches », c'est-à-dire des opérations de camouflage de lieux de vie destinés à l'observation et à la transmission, mais ont aussi évolué vers des modes d'action plus modernes et urbains (pose de caméras / capteurs et observation à distance).

Le régiment est officiellement chargé de la recherche de renseignement de portée stratégique, encore que la distinction entre niveaux stratégique / opératif/ tactique soit quelque peu artificielle, et qu'il soit difficile de recueillir du renseignement stratégique en uniforme.